Blog 1001espions


Catégories


Étiquettes


Blog 1001espions

Actualité

Une nouvelle lanceuse d’alerte secoue les États-Unis

3rd octobre 2018

Reality Winner, une ancienne employée des services secrets américains, vient d’être condamnée à cinq ans de prison pour avoir révélé des informations confidentielles quant aux dernières élections présidentielles.

Une condamnation sans précédent

Reality Winner est une texane de 26 ans, anciennement au service de la NSA (Agence Nationale de la Sécurité américaine). En août dernier, celle-ci a été condamnée à cinq de prison pour avoir révélé un rapport prouvant que les russes ont bien tenté de pirater les élections présidentielles. Il s’agit de la première condamnation de ce genre depuis l’investiture de Donald Trump. Une affaire qui marquera les esprits, puisqu’il s’agit de la peine la plus sévère de l’histoire américaine pour ce type de fuite. Selon Robert Cattanach, ancien avocat au département de la Justice, cette condamnation a donc surtout pour but de servir d’exemple. Trevor Tim, le directeur exécutif de la Fondation pour la Liberté de la Presse (Freedom of Press Fondation) rajoute que Winner a même agi pour l’intérêt public en avertissant les citoyens américains qu’une menace pesait sur les élections.

 

Une multiplication des fuites  

Le cas de Reality Winner n’est pas sans précédent. En effet, celui-ci suit de quelques années la condamnation de Chelsea Manning (août 2013) qui avait fourni à Wikileaks plus de 700 000 documents quant aux débordements de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. On se souviendra aussi du cas d’Edward Snowden, dont les révélations sur l’espionnage de la NSA (juin 2013) continuent d’avoir des retombées. Ces révélations ayant ébranlé le monde du renseignement, traduisent une volonté grandissante de certains agents gouvernementaux d’informer le public des agissements de celui-ci. Des actions qui font polémiques : même si certains saluent le courage de ces informateurs, d’autres les considèrent comme des traîtres envers leur patrie, soulignant notamment que ces fuites d’informations peuvent mettre en danger les agents encore en activité.

spyjoe
Author

spyjoe

Comments

There are no comments.