Blog 1001espions


Catégories


Étiquettes


Blog 1001espions

Actualité

Des étudiants chinois accusés d’espionnage

15th octobre 2018

Taïwan est accusée de transformer des étudiants chinois en apprentis espions. 

Des étudiants corrompus par « l’argent et la séduction »

Les échanges d’étudiants entre Taïwan et la Chine sont nombreux : ainsi en 2015, plus de 7000 étudiants chinois se sont rendus en Taïwan pour plus de 10 000 Taïwanais transférés vers la Chine. Ces étudiants suivent généralement des cursus de haut niveau (Master ou Doctorat) dans des disciplines telles que l’économie, les sciences politiques ou la technologie militaire … autant de domaines propres au développement d’espions en herbe. Ainsi, la Chine a affirmé que des étudiants envoyés au Taïwan seraient utilisés pour infiltrer les infrastructures phares de leur pays d’origine et créer un vaste réseau de surveillance. Ces soupçons se basent notamment sur le cas d’un jeune chinois de 18 ans, accusé d’avoir fourni des documents confidentiels à Taïwan alors qu’il entretenait une relation avec une espionne locale. Celui-ci avait reçu 5600 euros pour divulguer des informations concernant la défense nationale. D’après les médias chinois, Taïwan piégerait donc de jeunes étudiants en leur promettant de l’argent ou des relations sexuelles contre leurs services.

 

Des tensions de longue date

Ces scandales se déroulent dans un climat des plus tendus depuis plus d’une cinquantaine d’années. Ainsi, la Chine et Taïwan sont dirigés par des gouvernements rivaux depuis la guerre civile ayant opposés les communistes (Chine) et les nationalistes (Taïwan) entre 1927 et 1949. Ce conflit a conduit a l’indépendance de Taïwan qui, même sans être considérée comme un pays par l’ONU, se dirige à présent elle-même. Un fait qui n’est pas encore accepté par la Chine : ainsi, l’été dernier le gouvernement chinois s’est attiré les foudres de Taïwan après avoir demandé à ses compagnies aériennes de référencer l’île comme faisant partie de la Chine.

spyjoe
Author

spyjoe

Comments

There are no comments.