Blog 1001espions


Catégories


Étiquettes


Blog 1001espions

Actualité

Un micro espion trouvé dans l’hôtel des All Blacks

9th février 2017

En août dernier, l’équipe de rugby Néo-Zélandaise, les All Blacks, a découvert un micro espion dans sa chambre d’hôtel. Malgré l’inculpation récente du chef de la sécurité, celui-ci clame son innocence.

3d17e

Une tentative de triche ?

Les faits se passent en août 2016, alors qu’un micro est découvert dans une chaise, quelques heures avant le match Nouvelle-Zélande/Australie pour l’ouverture du tournoi des Four Nations. Les responsables de l’équipe ont alors immédiatement prévenu l’hôtel ainsi que la police, afin que celle-ci lance une enquête, même si ceux-ci avaient alors affirmé leur désir de se concentrer sur l’événement sportif.

 

Le responsable de la sécurité inculpé

Cinq mois plus tard, un nouveau coup dur frappe cependant l’équipe : ainsi, leur chef de sécurité est désigné comme responsable de la tentative d’espionnage. Une surprise de taille : en effet, l’homme de cinquante et un ans est désigné comme une personne expérimentée et de grande confiance par l’entraîneur des All Black. Il est tenu de se présenter au tribunal en fin mars afin d’être jugé. Celui-ci clame cependant son innocence, affirmant ne rien savoir du micro. Il rappelle aussi, lors d’une interview avec le Sydney Daily Telegraph, avoir travaillé de nombreuses années pour les All Black et que de nombreuses personnes peuvent attester de sa réputation.

 

Une ombre sur le monde du sport

Dans tous les cas, ce scandale ne manquera pas de laisser un goût amer aux fans de rugby, même si l’entraîneur Australien affirme que les relations entre les Wallabies et les All Black est toujours au beau fixe. On rappellera aussi que les scandales liés à l’espionnage sont monnaie commune dans le monde du sport : par exemple, en mars 2015, l’équipe de Montauban avait accusé d’espionnage l’équipe française féminine, qui aurait pris des photos de leurs plans stratégiques pour les transmettre à l’adversaire.

spyjoe
Author

spyjoe

Comments

There are no comments.