Blog 1001espions


Catégories


Étiquettes


Blog 1001espions

Actualité

Des présidents français espionnés par la NSA ?

25th juin 2015

nsaMediapart et Libération ont publié des documents, obtenus via Wikileaks, prouvant que la NSA aurait espionné les trois présidents français Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande entre 2006 et 2012.

L’Elysée a quant à elle réagit en annonçant la tenue d’un conseil de défense (qui gère habituellement les opérations militaires de grande envergure) afin « d’évaluer la nature » des informations divulguées. François Hollande a aussi affirmé qu’il parlerait directement avec le président américain Barack Obama tandis que Laurent Fabius devrait recevoir l’ambassadrice américaine afin d’obtenir des explications. Une situation qui s’annonce extrêmement tendue alors que le traité transatlantique est en cours de négociation au parlement européen et que certains élus tels que François de Rugy (président du groupe EELV) ou Christian Jacob affirment leur volonté de dénoncer le traité en bloc.

Alors que la Fédération Internationale des Droits de l’Homme ainsi que la Ligue des Droits de l’Homme avaient aussi déposés en France une plainte visant la NSA en juillet 2013, Patrick Baudoin, avocat et présent d’honneur de la FIDH affirme que les présidents français concernés sont des « victimes directes » des activités d’espionnage de la NSA et les invite à se joindre directement au dépôt de plainte en se constituant partie civile par voie d’intervention.

De son côté, la NSA affirme quant à elle qu’elle n’aurait pas surveillé les communications de François Hollande mais ne s’est pas prononcée sur les opérations qui ont été menées dans le passé. Selon Julian Assange, le fondateur du site WikiLeaks la France a en tout cas le « droit de savoir que son gouvernement est sujet à une surveillance hostile de la part d’un allié ». Celui-ci affirme aussi être fier du travail mené par WikiLeaks et a confirmé son désir de continuer à publier de nouvelles révélations.

spyjoe
Author

spyjoe

Comments

There are no comments.